Veille Métiers de l'éducation
Veille effectuée par Bénédicte Tratnjek (coordonnatrice du réseau REP Annemasse 1)

/ LA REVALORISATION DE LA FILIÈRE ADMINISTRATIVE /

Le relevé de décisions relatif au plan de requalification pluriannuel de la filière administrative, co-signé le 10 septembre 2021 par le ministre et 3 organisations syndicales (UNSA-Education, SGEN-CFDT et SNALC) prévoit en particulier une revalorisation indemnitaire afin de :

  • réduire les écarts avec les indemnités versées par les autres ministères ;
  • harmoniser les pratiques indemnitaires au sein des régions académiques et entre les académies ;
  • réduire les disparités entre académies, entre services et établissements et entre personnels logés et non logés ;
  • continuer à renforcer l’attractivité de notre ministère et de nos métiers et favoriser ainsi notamment le recrutement des attachés formés par les instituts régionaux d’administration (IRA).

Ainsi, dès 2021, une enveloppe de 21,5 M€ a permis de revaloriser, à compter du 1er janvier (2021), l’indemnité de fonction, de sujétion et d’expertise (IFSE) des personnels : le gain annuel moyen brut est de 310 € pour les adjoints administratifs (catégorie C), 530 € pour les secrétaires administratifs (catégorie B) et 1 360 € pour les attachés (catégorie A).
En 2022, la décision du Gouvernement de réduire massivement les écarts de rémunération entre les personnels administratifs de catégorie A et B des différents ministères permet de mettre en œuvre une deuxième étape de revalorisation, avec effet au 1er janvier 2022. Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports est ainsi doté d’une enveloppe de 56,5 M€ qui va permettre :

  • une mesure de revalorisation forfaitaire pour l’ensemble des personnels de catégorie A et B ;
  • une mesure de convergence indemnitaire entre les académies et au sein des régions académiques.

Cette revalorisation permettra d’allouer un gain annuel moyen brut total de 3 270 € pour les catégories A et de 1 710 € pour les catégories B. Les académies préparent la mise en œuvre de cette mesure pour une mise en paye d’ici au mois de mars.
En ce qui concerne les catégories C, les mesures suivantes sont prévues pour 2022 :

  • relèvement du minimum de traitement, revalorisation de la grille indiciaire et bonification d’un an d’ancienneté, soit un gain moyen de 614 € brut/an avec effet au 1er janvier 2022 ;
  • augmentation des ratios d’avancement de grade (le taux augmente de 5 points pour le grade d’ADJAENES principal de 2e classe et double pour le grade d’ADJAENES principal de 1re classe) ;
  • augmentation des promotions dans la catégorie B par liste d’aptitude (+ 300 emplois) ;
  • revalorisation indemnitaire dans le cadre du réexamen triennal de l’IFSE, qui sera prochainement concerté avec les représentants du personnel.